Forum Infertilité Maghreb

Forum de l'amitié et de la fertilité
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un récit chaque jour inchALLAH !!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
atouk



Nombre de messages : 661
Age : 49
Localisation : alger
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Lun 24 Mai 2010, 14:51

merci oum_maryam ,j'attend le récit de demain avec impatience
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
amoura



Nombre de messages : 2684
Age : 39
Localisation : algérie
Date d'inscription : 24/06/2009

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Lun 24 Mai 2010, 15:31

baraka Allah fik oum maryem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Lun 24 Mai 2010, 15:47

WA FIKOUM MES BELLES


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samia



Nombre de messages : 4380
Age : 33
Localisation : France
Date d'inscription : 10/04/2008

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Lun 24 Mai 2010, 18:48

cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi83



Nombre de messages : 1021
Age : 33
Localisation : algérie
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Lun 24 Mai 2010, 23:07

merci beaucoup oum-maryam tes recits sont barak ellaho fik pour ton effort cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Lun 24 Mai 2010, 23:18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Mar 25 Mai 2010, 11:08

LES YEUX DE L'ÂME

Deux hommes, tous les deux gravement malades, occupaient la même chambre d'hôpital. L'un d'eux devait s'asseoir dans son lit pendant une heure chaque après-midi afin d'évacuer les secrétions de ses poumons. Son lit était à côté de la seule fenêtre de la chambre. L'autre homme devait passer ses journées couché sur le dos.

Les deux compagnons d'infortune se parlaient pendant des heures. Ils parlaient de leurs épouses et familles, décrivaient leur maison, leur travail, leur participation dans le service militaire et les endroits où ils avaient été en vacances.

Et chaque après-midi, quand l'homme dans le lit près de la fenêtre pouvait s'asseoir, il passait son temps à décrire à son compagnon de chambre tout ce qu'il voyait dehors.

L'homme dans l'autre lit commença à vivre pour ces périodes d'une heure où son monde était élargi et égayé par toutes les activités et les couleurs du monde extérieur.
De la chambre, la vue donnait sur un parc avec un beau lac. Les canards et les cygnes jouaient sur l'eau tandis que les enfants faisaient voguer leurs bateaux, modèles réduits.

De grands arbres décoraient le paysage avec des fleurs aux couleurs de l'arc-en-ciel et on pouvait apercevoir au loin la ville se dessiner. Pendant que l'homme près de la fenêtre décrivait tous ces détails, l'homme de l'autre côté de la chambre fermait les yeux et imaginait la scène pitoresque.
Les jours et les semaines passèrent.

Un matin, à l'heure du bain, l'infirmière trouva le corps sans vie de l'homme près de la fenêtre, mort paisiblement dans son sommeil. Attristée, elle appela les préposés pour qu'ils viennent prendre le corps.

Des qu'il sentit que le temps était approprié, l'autre homme demanda s'il pouvait être déplacé à côté de la fenêtre. L'infirmière, heureuse de lui accorder cette petite faveur, s'assura de son confort, puis elle le laissa seul. Lentement, péniblement, le malade se souleva un peu, en s'appuyant sur un coude pour jeter son premier coup d'oeil dehors. Enfin il aurait la joie de voir par lui-même ce que son ami lui avait décrit. Il s'étira pour se tourner lentement vers la fenêtre près du lit. Or tout ce qu'il vit, fut... un mur !

L'homme demanda à l'infirmière pourquoi son compagnon de chambre décédé lui avait dépeint une toute autre réalité. L'infirmière répondit que l'homme était aveugle et ne pouvait même pas voir le mur. " Peut-être, a-t-il seulement voulu vous encourager. " commenta-t-elle.

Il y a un bonheur extraordinaire à rendre d'autres heureux, en dépit de nos propres épreuves. La peine partagée réduit de moitié la douleur, mais le bonheur, une fois partagé, s'en trouve doublé. Si vous voulez vous sentir riche, vous n'avez qu'à compter, parmi toutes les choses que vous possédez, celles que l'argent ne peut acheter.

{ Adorez Allah et ne Lui associez rien. Faites du bien avec les deux géniteurs, le proche, les orphelins, les miséreux, le voisin très proche, le voisin de côté, le compagnon permanent, l'étranger de passage et ce que vous possédez par la voie légale } [ Sourate 4, verset 36 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biche



Nombre de messages : 5716
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Mar 25 Mai 2010, 12:41

beau récit
merci oukhty flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Mer 26 Mai 2010, 15:48

biche a écrit:
beau récit
merci oukhty flower



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Mer 26 Mai 2010, 15:49

L'AMOUR POUR CE BAS MONDE

Un jeune homme s'apprêtait à obtenir son diplôme de fin d'étude.

Pendant plusieurs mois il avait admiré une belle voiture de sport exposée dans un showroom, et sachant que son père pouvait bien la lui offrir, il lui avait déjà dit que c'est ça qu'il voulait comme cadeau.

Comme le jour de la remise des diplômes s'approchait,le jeune homme s'attendait à voir des signes que son père lui avait déjà acheté la voiture. Finalement, au matin du " jour J " , son père l'appela dans son bureau et il lui dit comment il était fier d'avoir un fils aussi intelligent et formidable, et comment il l'aimait beaucoup. Le père tendit à son fils une boite dans un emballage cadeau, curieux mais aussi déçu le jeune homme ouvrit la boite et découvrit un beau Coran avec une couverture en cuir.

Furieux, il éleva la voix sur son père et lui dit : "Avec tout ton argent, tu ne m'offres qu'un Coran ??? " et claquant la porte, il sortit de la maison en laissant derrière lui le Saint Coran. Plusieurs années sont passées et le jeune homme se trouva couronné de succès dans le monde des affaires, il s'acheta une grande et belle maison et il fonda une famille merveilleuse.

Un jour, il se souvint de son père qui était devenu très vieux et se dit qu'il devait aller le voir, car il ne l'avait plus revu depuis le jour qu'il avait obtenu son diplôme. Juste avant de partir, il reçut un télégramme lui disant que son vieux père venait de mourir et qu'il avait cédé tous ses biens à son fils. Il devait donc partir immédiatement pour s'occuper de son héritage

Quand il arriva dans la maison de son père, soudain, son coeur fut rempli de tristesse et de regret...il se mit à fouiller dans les dossiers importants de son père et il tomba sur ce Coran à l'endroit même où il l'avait laissé il y a plusieurs années...il éclata en sanglots, ouvrit le Coran et se mit à tourner les pages.

Et comme il lisait ces paroles, une clé de voiture tomba d'une enveloppe qui était collée à la couverture à l'arrière du Coran.

La clé avait une étiquette avec le nom du concessionnaire du showroom, le même concessionnaire qui vendait la belle voiture de sport qu'il désirait tant avoir et sur l'étiquette figurait la date du jour de la remise de son diplôme, et ces mots...

TOUT A ÉTÉ PAYE

Combien de fois ne sommes-nous pas passés à coté des bénédictions d'Allah, simplement parce qu'elles ne viennent pas de la manière que nous le voulons ?

Allah n'est pas tel que nous Le représentons mais Il est tel qu'Il S'est présenté à nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Jeu 27 Mai 2010, 16:58

RÊVE OU RÉALITÉ

Un homme vit dans un rêve qu'un lion le pourchassait. Il courut jusqu'à un arbre, grimpa dessus, et s’assit sur une branche. Il jeta un regard vers le sol et aperçu le lion qui l'avait suivi et attendait calmement qu'il descende...

Il regarda ensuite derrière lui, et aperçu deux rats rongeant la racine de la branche sur laquelle il était assis. L'un des deux rats était noir, l'autre était blanc. La branche était prête à tomber sur le sol d'un moment à l'autre. Mais elle tardait à céder. L'homme vit alors un énorme serpent noir s'installer juste en dessous de lui, et ouvrir grand sa bouche en attendant qu'il ne tombe dedans.

L'homme chercha alors quelque chose sur quoi il pourrait s'accrocher pour échapper à ses prédateurs. Il vit alors, sur une branche au dessus de lui, une ruche dont les gouttes de miel tombaient l'une après l'autre. Il voulut alors en goutter une. Elle lui parût délicieuse. Il en voulut une autre, puis encore une autre. Il se concentra pour éviter les abeilles et ainsi récupérer le nectar. Enfin il se perdit dans la douceur du miel, oubliant les deux rats grignotant la branche, oubliant le lion couché sur le sol, et oubliant le serpent ouvrant sa bouche juste en dessous de lui.

L'homme se réveilla.

Pour comprendre la signification de son rêve, il alla voir un pieux musulman à qui Allah a accordé la science. Il lui dit:

Le lion que tu as vu est ta mort. Elle te suivra où que tu ailles même si tu l'oublies. Le rat noir est la nuit, le blanc est le jour. Ils te tournent autour l'un après l'autre, et grignotent le temps qu'il te reste à vivre pour te rapprocher de la mort.

"L'énorme serpent noir est ta tombe. Elle est là, elle attend juste que tu tombes. La ruche est le monde, son miel est la luxure et les jouissances du monde. Nous cherchons à obtenir ces luxures, nous y goûtons , puis très vite nous y prenons goût. Jusqu'à ce que cette quête devienne une priorité.

Nous nous perdons alors dans ce monde, et nous oublions le temps, nous oublions la mort, et nous oublions notre tombe."

Qu' Allah réveille tous les musulmans de leur sommeil et nous sauver avant qu'il ne soit trop tard. Amine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biche



Nombre de messages : 5716
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Jeu 27 Mai 2010, 19:22

j'ai du retard oum mariem Embarassed
tes récits me plaisent, Inchallah je rattraperai study
merci bcp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Jeu 27 Mai 2010, 21:39

biche a écrit:
j'ai du retard oum mariem Embarassed
tes récits me plaisent, Inchallah je rattraperai study
merci bcp

De rien ma belle prend ton temps ohkty le poste il est là et inchALLAH il restera le plus longtemps possible bi idnillah

Le rappel profite aux croyants cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
atouk



Nombre de messages : 661
Age : 49
Localisation : alger
Date d'inscription : 18/12/2009

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Ven 28 Mai 2010, 00:02

oum_maryam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Ven 28 Mai 2010, 11:38

LA BONNE VEILLE DAME

Un jour, on m'a annoncé que j'allais prendre des cours supplémentaires donnés par une vieille dame que tout le monde connaissait comme étant la meilleure d'entre toutes.

Elle savait écouter, conseiller, guider...
Bref, elle était le compagnon idéal dans la vie de chacun.

Je dois dire que cela m'embêtait beaucoup parce qu’elle allait prendre de mon temps pour, soit disant, me donner cinq cours principaux et quelques uns supplémentaires dans des cas particuliers. Je voyais bien qu'autour de moi, la plupart s'en fichait et se fichait de cette vieille dame qui s'imposait malgré sa bonne volonté.

La vieille dame était disponible à tout moment, surtout dans les moments d'angoisse, elle m'écoutait, m'orientait et c'était vers elle que je me dirigeais lors des difficultés.

Au fil du temps, je pris de l'assurance et me détachai de cette vieille qui devenait encombrante; j'ai séché des cours et parfois même des journées entières, alors qu’elle restait là et m'attendait pour me donner mon cours, mais je n'arrivais jamais, jusqu'au jour où elle s'était mêlée de mes sorties et de mes fréquentations, évènement qui m’a fait décider de ne plus aller la voir.

Je me suis finalement détachée de cette vieille qui ne me laissait pas vivre pleinement ma vie, d’autant plus qu'autour de moi, personne ne souffrait de son absence dans sa vie, au contraire, ils étaient plutôt épanouis...

Enfin je respirais, je n'avais plus de devoirs, plus d'interdits ou de remarques, bref, j’étais enfin libre et j’avais désormais une vie "cool", des amis "cools" et dans les moments difficiles, et bien, je m'adressais à ces derniers ; ils m’écoutaient et me conseillaient, tout comme la vieille dame, sauf qu'ils n'avaient jamais " Le " bon conseil.

Un jour, j'ai rencontré une personne qui après quelques minutes de discussion m'a dit:

« Excuse- moi, je dois aller à mon cours avec la vieille dame. »

Je me suis mise à penser à cette vieille qui, autrefois, m'avait transmis tellement de bonnes choses; j'ai regardé autour de moi et, en effet, j'ai remarqué que tout ceux qui avaient gardé contact avec cette vieille dame étaient modestes, nobles et la beauté intérieure rayonnait à travers leurs visages; ils étaient tout simplement en paix contrairement à ceux qui avaient rompu le contact avec cette dame, étaient des gens prétentieux, orgueilleux, et étaient souvent esclaves du matériel et de l'éphémère.

Je devais choisir et, j'ai choisi. J'ai choisi de revoir cette vieille
dame si prévenante et attachante,
qui m’accueillit à bras grands ouverts et le coeur plein de bons sentiments.

Depuis je ne rate aucun de ces cours.

J'ai demandé à cette vieille dame respectable son prénom, elle m'a dit :

« On m'appelle Prière, mes cinq cours principaux sont :


Al Fajr, Ad-Dhouhr, Al ‘Asr, Al Maghrib et Al ‘Ichaa ;


Et mes cours supplémentaires sont les prières surérogatoires »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Sam 29 Mai 2010, 15:34

Louange à Allah, nous Le louons et implorons Son aide et Son pardon.

Dans divers hadiths et versets du Coran, Allah nous montre que même si tous les djinns et êtres humains de ce bas monde se réunissaient pour nous faire un bien, si Dieu ne l'a pas décrété pour nous, ils n'y arriveraient pas, et si tous les Djinns et les humains de ce bas monde conjuguaient leur efforts afin de nous faire du tort, il n'y arriveraient pas si Dieu ne nous l'a pas destiné...

Qui nous accorde notre subsistance ?
Qui fait tomber l'eau du ciel ?
Qui maintient le soleil et les astres ?
Qui veille sur l'alternance du jour et de la nuit ?
Qui s'occupe du foetus dans le ventre de sa mère ?
Qui a donné à la mère le lait dans sa poitrine ?


Qui, si ce n'est Le Créateur des Cieux et de la Terre ?

Il est dit que celui qui fait de son principal soucis, celui de l'au-delà, Dieu s'occupe de ses soucis d'ici bas.

Nous craignons la pauvreté... alors que c'est Allah Le Riche !

Nous craignons la maladie... alors que c'est Allah Le Guérisseur !

Nous craignons le mal ... alors que c'est Allah Le Protecteur !

Nous craignons les épreuves... alors que c'est Allah Le Secoureur !


Le prophète n'a-t-il pas dit que celui qui craint Allah toute chose le craindra, mais celui qui ne Le craint pas, alors toute chose sera pour lui source de crainte.

Alors ... quand allons-nous placer notre confiance en Allah ?

Qui d'autre est capable de dire: Soit et la chose est

Pourtant, Allah nous à donné des exemples d'hommes pieux, de prophètes, et de compagnons. Celui qui craint Allah Azawajal et qui place sa confiance en Lui ne risque rien, car aucune chose sur cette terre ne peut agir sans l'ordre d'Allah.

Moussa , aurait pu ne pas traverser la mer, en se disant qu'il allait être noyé, cette même mer qui était c'est ouverte en plusieurs chemins avec d'immenses vagues à leur droite et leur gauche.

Imaginez vous ? Qui sauva Moussa de Pharaon et son armé ? Allah - Seigneur de l'univers.

Ibrahim aurait pu brûler dans le feu dans lequel l'avaient jeté son peuple mécréant.

Mais Ibrahim - Abraham, sur lui la paix, dit :

Allah nous suffit; Il est notre meilleur défenseur

Ibrahim aurait pu craindre que le feu ne le brûle mais Allah ordonna au feu :

Nous dîmes : "O feu, sois pour Abraham une fraîcheur salutaire".

Imaginez vous ?

Qui sauva Ibrahim des mécréants et du feu qui lui était destiné.

Allah - Seigneur de l'univers.

Les exemples sont trop nombreux pour les citer tous, cependant pour conclure, terminons par les mots les plus purs, et les paroles les plus sages, celle du Glorieux Coran :

"Remets-t'en au Vivant qui ne meurt jamais !"
[ Sourate 25 - Verset 58 ]


"Celui qui s'en remet à Dieu, Dieu lui suffit"
[ Sourate 65 - Verset 3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sousou 27



Nombre de messages : 1390
Age : 34
Localisation : algeria
Date d'inscription : 19/06/2008

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Sam 29 Mai 2010, 15:40

oumariem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Dim 30 Mai 2010, 14:47

Le fermier , son fils et leur âne

Un beau matin de printemps, un fermier et son fils emmenaient leur âne au marché pour le vendre.

Le père et son fils marchaient et l'âne les suivait. A peine avaient-ils fait quelques pas qu'ils rencontrèrent un groupe de filles marchant dans la direction opposée.

- " Regardez-les ! ", s'est exclamée une des filles en montrant le fermier du doigt,
"Qu'ils sont idiots ! Ils marchent à pied alors qu'ils pourraient monter sur leur âne! ".

Entendant cela, le vieil homme dit tranquillement à son fils de monter à l'arrière de l'âne puis ils continuèrent leur chemin en direction du marché...

Ils passèrent devant un groupe d'hommes assis sur le côté de la route et le fermier entendit un des hommes dire :

" Les jeunes n'ont plus aucun respect pour leurs vieux parents de nos jours.
Faites descendre ce garçon paresseux pour reposer les jambes de son père! ".

Le fils descendit alors d'un bond et son père prit sa place...

Bientôt, ils croisèrent des femmes avec leurs enfants.

" Regardez cet homme cruel ! " se sont-elles écriées !
" Il marche si rapidement que le pauvre garçon peut à peine le suivre!

Le fermier s'est alors arrêté et a soulevé le garçon pour le mettre derrière lui...

Ils continuèrent leur chemin et étaient presque arrivés au marché quand un commerçant les arrêta .

" Est-ce votre âne? " a-t-il demandé.

" Oui," a répondu le fermier.

" Et bien je suis choqué de la façon dont vous le traitez," a répondu le commerçant.
" Deux personnes à l'arrière d'un âne, c'est trop !
Il va sûrement mourir de cette façon. Vous devriez plutôt le porter!"

Suite à ce conseil, le fermier et son fils descendirent de l'âne, lui lièrent ses pattes et le portèrent. Mais l'âne refusa d'être ainsi porté et, luttant à coups de pattes, il cassa la corde qui tenait ses pattes puis tomba dans une rivière près de la route et se noya. Le fermier n'ayant rien pu faire, il retourna bredouille à la maison.

Morale :

Quoi que l'on dise, quoi que l' on fasse, les gens trouveront toujours quelque chose à redire.
Alors, oeuvrons selon ce qui satisfait Allâh car c'est à Lui Seul que nous devons plaire.

Et quant aux conseils d'autrui, prenons-en le meilleur et laissons le reste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Lun 31 Mai 2010, 13:14

Une grande moralité par une petite fille

Ceci une histoire vécue qui arriva à l’époque à un homme pieux qui vivait avec sa famille et qui désirait se rendre à la Mecque pour effectuer son Pèlerinage.

(A l’époque, il fallait beaucoup de temps pour s’y rendre pour ceux qui habitaient loin, à cause des moyens de transports lents)

Ses fils, en apprenant cette nouvelle, dirent à leur père de ne pas y aller, car il était le seul qui travaillait pour subvenir au besoin de sa famille et devait donc rester pour travailler pour eux. Le père changea alors d’avis.

Il avait parmi ses enfants, une petite fille, pieuse, qui vint à lui et lui dit :

" ô mon père, qui est-ce qui nous accorde notre subsistance si ce n’est Allah ?

Ne t’inquiète pas ô mon père, rends-toi à ton pèlerinage, et comme le dit le Très Haut,
celui qui place sa confiance en Lui, Il subviendra à ses besoins par là où il s’y attend le moins."

Suite aux paroles sages de sa fille bien aimée, le père décida de partir pour La Mecque…

Le temps passait lorsqu’un jour, un émir passa par cette contrée avec ses compagnons, et ressentit une immense soif. Il demanda à l’un de ses compagnons d’aller chercher de l’eau auprès des habitants de ce lieu afin de la lui ramener. Le compagnon partit donc à la recherche d’eau et il frappa à la porte de « notre petite famille ». Il leur demanda de l’eau et la famille lui en offrit avec grand plaisir.

Le compagnon apporta de l’eau à l’Emir qui fut très heureux de s’être désaltéré. Il demanda alors à son compagnon quelle était cette famille qui lui avait offert de leur eau pour qu’il puisse les remercier.

Le compagnon lui répondit que c’était la famille d’untel (Le père de famille était connu pour sa piété). L’émir demanda alors à ce qu’on le conduise jusqu’à lui afin qu’il puisse le remercier.

Arrivé sur les lieux, la famille lui expliqua qu’il était parti effectuer son pèlerinage et à ces mots, l’émir dit :

« En l’absence de notre frère, nous avons le devoir de nous occuper de sa famille » et il sortit une énorme bourse remplie de pièces d’or qu’il leur offrit. Puis il se tourna vers la multitude de compagnons qui l’accompagnaient et leur dit : « que celui qui m’aime fasse comme moi »

C’est ainsi que la maison de cette famille fut remplie de pièces d’or et d’argent.

Tout le monde sautait de joie … sauf la petite fille qui sanglotait …

L’émir la vit pleurer et lui demanda pourquoi.

Elle lui répondit :

« Un homme nous a regardé … et nous sommes riches … que dire du Regard de Dieu ? »


Regardons soubhan Allah comment Dieu le Très Haut s’occupe de celui qui place sa confiance en Lui, et regardons comment a réagi la petite fille, et comment elle a comparé la générosité d’un homme, et les immenses récompenses que Dieu le Très Haut nous promet, ici-bas et dans l'au-delà, pour notre obéissance et notre adoration.

Puissions-nous en tirer les bons enseignements…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Mar 01 Juin 2010, 13:07

Qu'avons nous prépare pour notre voyage ?

Ses joues étaient creuses et flasques et elle avait la peau sur les os. Mais cela ne l'empêchait surtout pas de réciter le Coran.

Toujours à veiller dans la salle de prière que Papa avait aménagé pour elle. Se baissant, se prosternant et levant les bras dans la prière. Elle était toujours comme ça, de l'aube au crépuscule et vice versa, elle ne connaissait pas l'ennui.

Quant à moi, j'étais une fana des revues de mode et des romans. J'adorais tellement les vidéos que mes fréquents voyages au magasin de location étaient devenu mon signe de reconnaissance. Comme ils disent, quand quelque chose commence à devenir une habitude, ça te colle à la peau comme une étiquette. Je négligeais mes responsabilités et la paresse résumait mes prières.

Une nuit, je venais tout juste d'éteindre le magnétoscope après avoir passé trois heures d'affilé devant la télé que l'appel du Muaddhin transperçait la calme nuit. Je me suis tranquillement blottie sous la couverture. J'ai entendue sa voix qui venait de la salle de prière.

- " Oui Noorah, tu as besoin de quelque chose? " ai- je dit. Elle réduit à néant mes plans.
- " Tu ne te couche pas avant d'avoir prié Fajr ! " Ahh... il reste encore une heure avant Fajr, ce n'est que le premier Adhaan ! Elle m'a appelé auprès d'elle avec ses gentils pincements.

Elle était toujours comme ça, même avant que la terrible maladie ne vienne lui embrumer l'esprit et ne la cloue au lit.

- " Hanan viens t'asseoir près de moi. " Je ne pouvais rien lui refuser, elle était si pure et sincère.
- " Oui Noorah ? "
- " Assois-toi ici s'il te plaît. "
- " OK, je m'assoies. Qu'est-ce qu'il y a ? "

Avec la plus belle des voix monocordes, elle commença à réciter:

{ Toute âme goûtera la mort. Mais c'est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution... } [ Sourate 3 - Verset 185 ]

Elle s'arrêta pensive. Puis, elle demanda :

- " Est-ce que tu crois en la mort ? "
- " Bien sûr que j'y croie. "
- " Est-ce que tu crois que tu devras rendre compte du moindre de tes actes, peu importe leurs tailles ? "
- " Bien sûr, mais Allah est Pardonneur et Miséricordieux et j'ai une longue vie devant moi. "
- " Arrête Hanan ...N’as-tu pas peur de la mort et de son imprévisibilité ? Prends le cas de Hind. Elle était plus jeune que toi mais elle est morte dans un accident de voiture. La même chose pour un tel, et un tel. La mort n'a cure de l'âge et l'âge ne saurait être un indicateur de quand tu mourra. "

L'obscurité de la chambre me remplit de terreur.

- " J'ai peur du noir et maintenant tu me fais avoir peur de la mort, je ne pourrais plus dormir maintenant. Noorah, je pensais que tu avais promis de passer les prochaines vacances d'été avec nous. "

Impact. Sa voie s'est brisée et son cœur a frémi.

- " Il se peut que je fasse un long voyage cette année Hanan, mais autre part. Je dis bien peut-être. Nos vies à tous sont entre les mains d'Allah et c'est à Lui que nous appartenons. "

Mes yeux s'embuèrent et des larmes coulèrent sur mes joues. Je pensais à la terrible maladie de ma sœur et à comment les docteurs avaient annoncé en privé à mon père qu'il n'y avait que très peu d'espoir que Noorah survive à la maladie. Mais, à elle, on n'avait rien dit. Qui l'avait mise sur la voie ? Ou était-ce seulement qu'elle pouvait pressentir la vérité.

- "A quoi penses-tu Hanan ? " Sa voix était tranchante.
- "Penses-tu que je dis cela seulement parce que je suis malade ? Uh - uh. En fait, il se peut très bien que je vive plus longtemps que la plupart des gens qui ne sont pas malades. "
- "Et toi Hanan, combien de temps vas-tu vivre ? Vingt ans, peut-être ? Quarante ? Et ensuite ? " A travers l'obscurité elle chercha ma main et la serra doucement.
- "Il n'y a aucune différence entre nous; nous allons toutes quitter ce monde pour vivre au paradis ou agoniser en Enfer. Ecoutes les paroles d'Allah ":

{ ... Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au paradis, a certes réussi. Et la vie présente n'est qu'un objet de jouissance trompeuse. } [ Sourate 3 - Verset 185 ]

Je quittais la chambre de ma sœur l'esprit embrumé, ses paroles sonnaient toujours dans ma tête :
- " Qu'Allah te guide Hanan - n'oublie pas tes prières. "

08h00 du matin. Des coups à ma porte. Je ne me réveille pas d'habitude à cette heure. Pleurs. Confusion. O Allah, que c'est-il passé ?

La condition de Noorah s'était aggravée après Fajr, ils l'ont immédiatement conduite à l'hôpital... Inna lillahi wa inna ilayhi raji'oun. Il n'y aura pas de voyage cet été.

C'était écrit que je passerais l'été à la maison. Après une éternité...

Il était une heure de l'après-midi. Maman appela l'hôpital.

- " Oui. Vous pouvez venir la voir maintenant. " La voix de papa avait changée, maman pouvait déceler que quelque chose de fatal était arrivé.

Nous sommes partis tout de suite. Où était passée cette avenue que j'avais l'habitude d'emprunter et que je trouvais si courte ? Pourquoi était elle si longue maintenant, si interminable. Où étaient passées cette chère foule et cette circulation qui me faisaient tourner de la tête à droite et à gauche. Tout le monde, éloignez-vous de notre chemin. Maman secouait la tête dans ses mains en pleurant et faisait des dua'a pour sa Noorah.

Nous sommes arrivés devant l'entrée principale de l'hôpital. Un homme était entrain de geindre, un autre avait fait un accident et l’œil d'un troisième était figé, impossible de dire s'il était vivant ou mort. Nous avons monté les escaliers qui menaient à la chambre de Noorah 4 à 4.

Elle était aux soins intensifs. L'infirmière s'est approchée de nous.

- " Laissez-moi vous emmener vers elle. " Alors que nous traversions le couloir, l'infirmière en a profité pour nous dire à quel point Noorah était gentille. Elle a quelque peu rassuré maman en lui disant que la condition de Noorah s'était améliorée par rapport au matin.

- " Désolée. Pas plus d'un visiteur à la fois. " On était à l'unité des soins intensifs.

A travers la petite fenêtre de la porte et derrière une foule de blouses blanches, je tombais enfin sur les yeux de ma soeur. Maman se tenait à ses côtés. Après deux minutes, maman est sortie incapable de retenir ses larmes.

- " Tu peux entrer et lui dire Salam à condition de ne pas lui parler trop longtemps, " m'ont-ils dit. " Deux minutes devraient suffire. "
- " Comment ça va Noorah ? Tu allais bien hier ma sœur, que s'est-il passé ? " Nous nous sommes tenues les mains, elle les serra faiblement.
- " Même maintenant, Alhamdulillah, je vais bien. "
- " Alhamdulillah...mais...tes mains sont tellement froides. " Je me suis assise à côté d'elle sur le lit et j'ai posé mes doigts sur ses genoux. Elle les repoussa.
- " Excuse-moi... est-ce que je t'ai fait mal ? "
- " Non, c'est juste que je pensais aux paroles d'Allah. "

{ et qu'il [l'agonisant] est convaincu que c'est la séparation (la mort), et que la jambe s'enlace à la jambe, c'est vers ton Seigneur, ce jour-là que tu seras conduit. } [ Sourate 75 - Versets 28 - 30 ]

- " Hanan, prie pour moi. Je vais très bientôt peut-être vivre mon premier jour dans l'au-delà. C'est un long voyage et je n'ai pas préparé assez de bonnes actions dans ma valise. "

A ces mots, une larme s'échappa de mon œil et perla sur ma joue. J'ai pleuré et elle aussi. La chambre avait disparu derrière la brume de nos larmes pour ne laisser place qu'à nous deux - deux sœurs en larmes. Des ruisseaux de larmes s'écoulèrent et s'écrasèrent sur la main de ma sœur que je tenais à deux mains.

Maintenant, papa s'inquiétait beaucoup plus pour moi. Je n'avais jamais autant pleuré de ma vie. A la maison et dans ma chambre, je contemplais le soleil cheminer en cette triste journée. Le silence s'était emparé des couloirs. Un cousin est entré dans ma chambre, un autre. Les visiteurs étaient nombreux et toutes les voix qui venaient d'en bas s'emmêlaient. Seule une chose restait clairement perceptible... Noorah était morte ! J'ai arrêté de faire attention à qui venait et qui partait. Je ne pouvais me rappeler ce qu'ils avaient dit. O Allah, où étais-je ? Que se passait-il ? Je ne pouvais même plus pleurer.

Plus tard cette semaine, ils m'ont dit ce qui s'était passé. Papa avait prit ma main pour dire un dernier au revoir à ma sœur et j'avais embrassé Noorah sur la tête. Je ne me souviens pourtant que d'une seule chose, en la voyant ainsi étalée sur ce lit, ce même lit sur lequel elle allait mourir. Je me suis souvenue du verset qu'elle avait récité :

{ et que la jambe s'enlace à la jambe }

et je ne savais que trop bien la vérité de ce verset :

{ Ce jour le retour sera vers vôtre Seigneur (Allah) ! }

Cette nuit-là, je me suis introduite dans sa salle de prière sur la pointe des pieds. Regardant les meubles immobiles et les miroirs muets, je chérissais celle qui avait partagé avec moi le ventre de ma mère.

Noorah était ma sœur jumelle. Je me souvenais de celle avec qui j'avais partagé des peines. Qui avait ensoleillé mes journées pluvieuses. Je me souvenais de celle qui priait pour ma guidée et qui avait versé tant de larmes pendant tant de longues nuits en me parlant de la mort et des comptes à rendre. Qu'Allah nous protège tous. Cette nuit est la première nuit que Noorah va passer dans sa tombe. Ô Allah, fait lui miséricorde et illumine sa tombe.

Ça c'était son Coran, ça son tapis de prière et ça c'était sa robe rose dont elle disait cacher jusqu'à son mariage, la robe qu'elle voulait garder juste pour son mari. Je me rappelais ma sœur et je pleurais toutes les journées que j'avais perdues. Je priais Allah de me faire miséricorde, d'accepter mes actions et de me pardonner. Je priais Allah de la garder constante dans sa tombe comme elle aimait souvent à le dire dans ses supplications.

A cet instant, je me suis arrêtée. Je me demandais : et si c'était moi qui étais morte ? Où est-ce que je serais ? La peur m'étreint et mes larmes reprirent de plus belle.

Allahu Akbar, Allahu Akbar... Le premier Adhaan s'éleva doucement de la mosquée, il était si beau cette fois-ci.

Je me sentais calme et sereine alors que je répétais l'appel du Muadhin. J'entourais mes épaules d'un châle et je me levais pour prier Fajr. J'ai prié comme si c'était ma dernière prière, une prière d'adieu, juste comme Noorah avait fait hier. Ça avait été son dernier Fajr. Maintenant et incha' Allah pour le restant de ma vie, si je me réveille au matin je n'espérerai pas être vivante le soir venu, et la nuit venue je n’espérerai pas être vivante le matin venu.

Nous ferons tous le même voyage que Noorah. Qu'avons- nous préparé pour cela ? ...

"allahouma a'ini 'ala dhikrika wa choukrika wa hosni 'ibadatika"
"O Allah ! aide-moi pour que je me souvienne de Toi et que je T'exprime ma reconnaissance pour que je t'adore de la meilleure des façon"

Médite bien sur ce récit et retire en ce qui pourra te servir pour cette vie d'ici-bas et surtout pour l'au-delà.

Qu'Allah déverse sur nous, ainsi que sur tous nos frères et sœurs, Sa miséricorde et nous accorde Ses bienfaits et Son pardon. Amine

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi75



Nombre de messages : 2191
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Mar 01 Juin 2010, 13:38

merci barakalahou fik pour ces récits oum maryam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Mer 02 Juin 2010, 12:50

LE PAPILLON

Un jour apparut un petit trou dans un cocon; un homme qui passait à tout hasard, s'arrêta de longues heures à observer le papillon qui s'efforçait de sortir par ce petit trou.

Après un long moment, c'était comme si le papillon avait abandonné, et le trou demeurait toujours aussi petit. On aurait dit que le papillon avait fait tout ce qu'il pouvait et qu'il ne pouvait plus rien faire d'autre.

Alors, l'homme décida d'aider le papillon, il prit un canif et ouvrit le cocon. Le papillon sortit aussitôt. Mais son corps était maigre et engourdit; ses ailes étaient peu développées et bougeaient à peine. L'homme continua à observer pensant que d'un moment à l'autre les ailes du papillon s'ouvriraient et seraient capables de supporter le corps du papillon pour qu'il prenne son envol.

Il n'en fut rien ! Le papillon passa le reste de son existence à se traîner par terre avec son maigre corps et ses ailes rabougries. Jamais il ne put voler.

Ce que l'homme, avec son geste de gentillesse et son intention d'aider, ne comprenait pas, c'est que le passage par le trou étroit de cocon était l'effort nécessaire pour que le papillon puisse transmettre le liquide de son corps à ses ailes de manière à pouvoir voler.

C'était le moule à travers lequel Dieu (Exalté Soit-Il) le faisait passer pour grandir et se développer. Parfois l'effort est exactement ce dont nous avons besoin dans notre vie.

Si Dieu - Exalté Soit-Il - nous permettait de vivre notre vie sans rencontrer d'obstacles, nous serions limités. Nous ne pourrions pas être aussi forts que nous le sommes. Nous ne pourrions jamais voler ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
roumeyssa



Nombre de messages : 2507
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Jeu 03 Juin 2010, 11:24

LA BOUGIE DE LA VIE

Voyant la bougie de la vie se consumer dans la flamme des futilités qui la dévore sous notre regard, je demande à chacun de mes sœurs de réfléchir à ces questions :

N'est-Il pas temps de se repentir, retourner à Allah et de se concilier avec Lui, en frappant la Porte de Sa Miséricorde avec la paume du regret, de l'humilité envers Lui, de la pauvreté en Lui ; Lui Qui détient les Clefs de tout Trésor et a Qui revient toute la Louange et de Qui émane tout bienfait ?

N'est-il pas temps de se rappeler que la finalité même de notre existence c'est d'adorer Allah comme il se doit ?

N'est-il pas temps de consacrer moins de temps aux futilités et plus de temps pour nous entretenir avec notre Seigneur avant le Jour où les regards seront baissés, plein d'humilité ?

N'est-il pas temps d’œuvrer pour Allah et d'accorder la priorité à notre Salut ?

Quelle part de notre journée consacrons-nous pour Dieu, le Très-Haut, qui n'a besoin de nulle chose, alors que nous avons tous besoin de Sa Miséricorde et de Son Pardon ? et quelle part pour les futilités et les vaines choses de ce monde?

Avons-nous fixé des objectifs, des jalons sur la voie qui mènent vers Lui ? Avons-nous fixé des objectifs pour mieux vivre l'islam et mieux l'apprendre, mieux l'appliquer à l'échelle personnelle, puis familiale, puis sociale? Avons-nous planifié d'apprendre ne serait-ce qu'un verset par jour ou même par semaine?

Avons-nous pensé à aider concrètement nos sœurs en leur donnant un peu de notre temps, attention et soutien ? Ou bien la fraternité est simplement des mots de convenance dans un monde où tout le monde parle et "pense" et où personne n'agit ?

N'est-il pas temps que les cœurs des Croyants se recueillent par la mention d'Allah ?

Qu'Allah vous garde et qu'Il fasse que lorsque la bougie de notre vie s'éteint ici bas, qu'elle nous éclaire dans nos tombes et qu'elle ne soit pas des ténèbres sous terre à cause de notre négligence et insouciance. Et qu'Il nous enveloppe dans Sa Miséricorde et guide nos pas vers ce qu’Il aime et agrée. Que la paix et la bénédiction soit sur notre bien-aimé le Sceau de la Prophétie, notre maître Mouhammad, ainsi que sur ses nobles compagnons et sa famille purifiée jusqu’au Jour du Jugement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi75



Nombre de messages : 2191
Localisation : région parisienne
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Jeu 03 Juin 2010, 14:04

merci oum maryam, qu'Allah renforce notre foi, raffermit nos pas, nous garde sur le droit chemin et nous accorde la possibilité le faire le bien cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
biche



Nombre de messages : 5716
Localisation : Maroc
Date d'inscription : 27/06/2006

MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Jeu 03 Juin 2010, 18:16

amine amine cheers Machaa Allah quel beau douaâ mimi merci oum maryam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un récit chaque jour inchALLAH !!!   Aujourd'hui à 17:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Un récit chaque jour inchALLAH !!!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» la blague du jour
» Manger un avocat et demi par jour pendant 3 semaines réduirait le taux de mauvais cholestérol......
» Pouvoir nourrir un animal abandonné seulement en cliquant...
» Couches lavables TE3
» Taille du ventre qui varie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Infertilité Maghreb  :: Pause thé à la menthe ....-
Sauter vers: